Ultrafiltration

Traitement des eaux de process Caradon Radiators

Une installation respectueuse de l’environnement (technologie membranaire / filtration membranaire) pour Henrad (Caradon Radiators)

(Aquarama juin 2008)

 Le fabricant de radiateurs Henrad, qui fait partie du groupe Caradon, attache beaucoup d’importance à des méthodes de production respectueuses de l’environnement. Dans ses halls de production à Herentals, la société essaie de respecter l’environnement au maximum et de créer des circonstances de travail agréables et saines pour ses collaborateurs. Afin de rendre la phase de test de ses radiateurs le plus économique et le plus écologique possible, Henrad a contacté Task, il y a trois ans. La société Task, specialisée en ingénierie environnementale et dirigée par Stefaan Kovács, a élaboré une solution satisfaisante en étroite collaboration avec le chef de projet de Henrad.

Le chef de projet chez Henrad n’est non seulement responsable pour les bâtiments et l’infrastructure d’un point de vue plus large, mais il est aussi continuellement engagé dans tout ce qui est relié à l’environnement. Et c’est à ce titre qu’il a pu constater que les flux d’eaux usées produits par la société pourraient être optimalisés.

“Surtout la phase de test des radiateurs était sujet à amélioration”, il explique. “Nos produits sont immergés dans un réservoir d’essai, pour les mettre sous pression à l’aide d’air comprimé, ce qui nous permet de détecter des fuites éventuelles. Nous avons pu constater que les eaux dans les réservoirs d’essai se poluaient relativement vite. Ceci est absolument logique, car les radiateurs, faits de grandes pièces d’acier, continuent à porter des traces d’huile, laissées par le soudage robotisé. Ces traces d’huile sont la cause de la pollution microbiologique des réservoirs d’essai, ce qui rend les eaux troubles. C’est bien sûr un réel problème, car, pour des conditions de test optimales, il nous faut une eau claire, pour bien pouvoir détecter les fuites visuellement. L’eau claire est également un must en ce qui concerne la prévention de la corrosion et c’est mieux pour la santé de nos collaborateurs.”

Un audit approfondi

Henrad a longtemps essayé de résoudre ce problème en changeant les eaux des réservoirs d’essai presque tous les jours. Seulement, cette procédure consommait entre 40 et 50 m³ d’eau sur base quotidienne, ce qui menait à une énorme quantité d’eaux usées. “Finissant toutes dans nos installations traditionelles de traitement des eaux usées, ayant également d’autres flux à traiter.”

Afin de satisfaire aux normes environnementales de plus en plus sévères, Henrad décide d’arrêter l’évacuation des eaux usées, et de penser plutôt au recyclage. Après avoir consulté plusieurs partenaires, nous avons abouti chez Task. “Nous avions collaboré déjà avec cette société dans le passé”, continue le chef de projet. “Il nous ont déjà fourni un installation pour la production d’eau de process. Etant satisfait de leur intervention, nous étions confiants de collaborer une nouvelle fois.”

Le premier contact avec Task remonte au début de 2005. Après un audit approfondi et des tests de laboratoire, les deux parties ont pris leur temps pour bien évaluer le problème et ses solutions possibles.“ Après une évaluation approfondie de toutes les propositions reçues, une décision a été prise vers la fin de 2006. Henrad a finalement opté pour une installation basée sur l’ultrafiltration (technologie membranaire / filtration membranaire) », ajoute Stefaan Kovács. “Le choix des membranes, mais également la préparation de l’eau est d’une importance cruciale pour obtenir une installation de traitement des eaux d’un fonctionnement parfait. Sur base des résultats des tests, Task a proposé une installation d’ultrafiltration à écoulement croisé, basée sur un process de filtration par lot, ce qui permet de concentrer les eaux usées un certain nombre de fois. » L’installation a été concue pour une capacité de 1.000 litres de perméat par heure, mais le score de performance actuel de l’installation atteint le double de ces valeurs.

Intégration fluide

Les eaux polluées entrent dans la cuve de travail avec une valeur COD de 500 ppm et sont alors concentrées avec un facteur entre 30 et 50. La valeur COD du perméat est en-dessous de 50 et en même temps, la désinfection microbiologique de l’eau est effectuée. La couleur vert clair du perméat est due à l’addition de l’inhibiteur de corrosion, ce qui est nécessaire pour protéger les radiateurs testés.

“Le concentrat est capturé dans un réservoir, qui est vidé périodiquement et enlevé. Henrad n’est alors plus obligé d’évacuer ses eaux usées. Le perméat est collecté dans un autre réservoir, en attente de son recyclage dans les réservoirs d’essai. La consommation énergétique de l’installation entière se situe aux alentours de 7,5 kW. L’installation est entièrement automatisée PLC contrôlée, selon la norme Henrad. Le système est entièrement sur mesure et parfaitement intégré dans le process de production et est installé dans le hall de production.”

Expérience

L’installation a été mise en service début 2007 et marche donc à pleine capacité depuis plus d’un an en ce moment. “Le système fonctionne de façon entièrement automatisée et sans le moindre problème”, clarifie le chef de projet de la société Henrad. “Et ceci n’est pas une évidence, car ce sont souvent les petits détails qui déterminent le fonctionnement réussie d’une installation. Je suis l’installation de jour en jour. Et c’est grâce à la communication très ouverte de Task dès le début, que j’étais déjà très familier avec le système, même avant son installation. Nous avons alors démarré à partir de zéro et maintenant, nous disposons d’une installation entièrement adaptée à notre process de production. Ce progrès environnemental fut crucial pour nous, mais en plus, le système nous épargne de l’argent dans deux autres domaines. Nous pouvons arrêter le pompage d’eaux souterraines et nous ne devons plus évacuer l’eau des réservoirs. De cette façon, les redevances que la société doit payer pour le déversement des eaux usées ont considérablement baissées.”

“Le bon fonctionnement d’une telle installation dépend également en grande partie du suivi sur site par le client lui-même”, explique Stefaan Kovács. “Le personnel opérant chez Henrad est très professionnel et maintient les membranes dans des conditions optimales, ce qui est très important, car ils constituent le coeur de l’installation entière.

Des solutions sur mesure

La société Task Ingénierie Environnementale, située à Heist-op-den-Berg, est depuis 11 ans sous la direction de Stefaan Kovács, qui peut lui-même présenter une expérience de 22 ans dans le secteur de l’environnement. La société est spécialisée dans la dépollution de l’air et la désodorisation, de même que dans l’épuration des eaux usées industrielles, surtout pour des PME. “Nous prenons soin de l’entièreté du problème : de la conception jusqu’à la réalisation, à travers une approche sur mesure et conceptuelle. Nous pouvons surtout nous distinguer dans le domaine de la réalisation de projets environnementaux très spécialisés ; nous attachons une très grande importance à la sélection du matériel et au service après-vente, c’est justement ce qui est requis pour ce genre d’installations hors du commun. »

Task n’a aucune obligation vis-à-vis de ses fournisseurs d’équipement, ni ne fait-elle partie d’une société-mère, pouvant imposer des obligations d’achat. “Cette indépendance nous procure la liberté de trouver pour chaque client la solution la plus appropriée et de sélectionner le matériel avec le meilleur rapport qualité-prix. Nous attachons une grande importance à la formation du personnel opérant, afin d’assurer le bon fonctionnement de nos installations à long terme et dans les meilleures circonstances possibles.”

Task peut également présenter d’excellentes références dans le domaine de la rénovation et de l’optimisation d’installations existantes de dépollution de l’air, de la désodorisation et de l’épuration des eaux usées industrielles. “De plus en plus, nous rencontrons des clients qui se réalisent après un certain nombre d’années que l’installation pour laquelle ils ont opté dans le passé n’est plus conforme à la norme. Il arrive souvent que l’ancienne installation ne sait plus faire face à l’augmentation de la production. Une optimisation et/ou rénovation devient alors inévitable. Dans la mesure du possible, nous essayons de sauvegarder un maximum d’éléments existants, afin de réduire les frais le plus possible pour le client, sans jamais perdre de vue la qualité finale de l’objectif requis.”